Une récade pour la reine

Sculpture, bois, cuivre, bronze, raphia.

103 x 31 x 5 cm 

2018 

Collection du Petit Musée de la Récade, Le Centre.

 

Sceptre royal de l’ancien royaume du Danxomè, cette récade est une création en mémoire de la reine Tassi Hangbé, seule femme ayant régné sur le Royaume et évincée des livres d’histoire.

 

 

" Incurvé de bois lancéolé d’historicité
Aux nervures de bronze serties d’un vif mémoriel 
C’est de tes méandres tissés de bout en bout du bout de mains rêveuses 

Qu’éructent les frémis de résistance d’une âme mémorable à la combativité aussi vigoureuse que l’audace tutélaire qui découle de son aura de brave dame 

 

Incurvé de bois enduit de nébulosité incandescente 

Le vernis d’historicité qui orne tes bords, tes rebords et tes bornes 

Se fait conteur originel de la serviable substitution utérine 

du triomphe épique qui fertilise la renommée d’épopée des femmes d’Abomey 

de la révolte endolorie perlée du bréviaire de malédictions prononcées nue 

pour dire le dégoût pour articuler l’amertume pour expier la déception pour se purifier de la profusion de ressentiments en gestation 

 

Tu es sacre de raphia raffermi de sueurs décharnées

pourtant charnues de vaillance

tu habites le cuivre gravé dans l’absoluité du courroux indompté 
tu es parure totémique de foi que nulle traversée d’oubli n’altère que nulle dessein d’effacement n’absout 

 

tu es l’apparat à l’apparence d’instrument de musique qui rappelle l’embrasement vocaliste

de la Reine des cantates de floraisons en partage narrant sa visée et vision d’émancipation 

restituant l’inconsolée clameur de cri d’éternité ayant fêlé son être de grandeur qui sut

à cœur éprouvé de douleurs flamboyantes

se détacher du pétris de prétentions royales 

par révérence au chant de sang et de sens que signifie l’intérêt commun 

 

Incurvé de bois noyauté de nacre d’amours

Tu es reluisance de noblesse nimbée d’intemporalité 
Ossature pérenne au socle de mémoire inaltérable


Et dorénavant ta crépissure de fougue
demeurera expression de féminité virile... "

 

© Djamile Mama Gao - 2020